Centre d'art de Kamouraska

Vous êtes servis! (2015)

Vous êtes servis! réunit les œuvres de trois corpus qui explorent notions et éléments du quotidien en les faisant dériver de leur signification originelle et en suscitant chez le spectateur une introspection sur la société contemporaine et sur son rapport à l’alimentaire.

Chaque jour, l’homme produit, récolte, transforme des aliments. Il dispose pour y arriver d’une foule d’outils et ne cesse depuis des millénaires de régénérer ses méthodes. Dans Vous êtes servis!, trois artistes évoquent l’art de la table et le réinvente. Non point de propos rompus sur la gastronomie, mais des allusions à ce que la table dit de nous et à son potentiel narratif. Il s’agit d’une invitation à réfléchir, à poser un regard nouveau sur le quotidien; d’une inclination à la déroute et à l’amusement par des approches ludiques et des détournements.

 

Une tempête dans une tasse de thé
Patrycja Walton (Montréal)

Crédit photo : Guy L'Heureux

Crédit photo : Guy L’Heureux

Le projet se révèle être une narration intime sur des sujets et questions domestiques, quotidiens, sur des inquiétudes. La tasse de thé est représentée sous toutes ses signifiances : moment de solitude et moment de crise, moments d’analyse et d’intériorité dont l’accumulation réverbère autant de faces de la vie de l’artiste. La tasse de thé devient l’allégorie de ses ancêtres-femmes et d’une enfance évanouie. Elle est le rituel de partage et de paroles murmurées. Une série d’assemblages bas-reliefs, de confidences et de narration.

Patrycja Walton est guidée par une approche intuitive et autobiographique, s’accaparant des objets de la vie courante traditionnellement investis par les femmes. Elle leur redonne vie ou leur donne une vie nouvelle. Son handicap visuel l’incite à travailler avec ses mains, à toucher, à manipuler, à sentir. Elle est une artiste du sensible qui décline les frontières que lui impose sa vision.

 

Vous êtes servis
François-Matthieu Bouchard (Saint-Eustache)

Crédit photo : François-Matthieu Bouchard

Crédit photo : François-Matthieu Bouchard

La table est dressée d’argenterie et de porcelaine, surmontée d’un digne festin de couleurs luxuriantes et de mets appétissants. C’est une promesse des plus douces saveurs. Or, en se joignant au banquet, le visiteur remarque que les aliments ont l’apparence parfaite de membres du corps humain. Vous êtes servis est une mise en scène ludique et colorée pour une interprétation libre du rapport établi entre l’homme et son assiette.

François-Matthieu Bouchard s’inspire d’éléments usuels du quotidien, d’idées et d’images qui affluent dans l’imaginaire commun. Si usuels qu’on en oublie jusqu’à leur forme et leur complexité. Il en fait un détournement de sens, jouant d’illusions, de séduction, de réflexions. Il propose une relecture des éléments avec des matériaux contrastants, par des parallèles entre le technologique et l’organique, entre le traditionnel et le contemporain.

 

Sortir du moule
Jacques Bodart (Saint-André-de-Kamouraska)

Crédit photo : Maryse Goudreau

Crédit photo : Maryse Goudreau

L’exposition est une accumulation de formes simples : des ustensiles de cuisine. Il y a déviation du premier signifiant de l’objet au profit d’un questionnement sur l’accumulation et sur la surconsommation. Une suite de modifications minimes au sein d’une série d’objets a priori identiques dont quelques composantes changent. Il y a décalage et déphasage entre le vu et le compris, démontage de mécanismes pour en montrer la face cachée. Il s’agit d’une réflexion matérielle sur ces pièces détachées.

Jacques Bodart crée des objets de réflexion démontables, modulaires, transformables. Travail de séries, d’interactions avec le spectateur, de combinaisons de formes, d’emboîtements. Il joue avec les perceptions en saisissant un détail, en modifiant un angle, en générant une seconde lecture. Il s’inspire des travers de la société, de ses incohérences, ses rêves, ses espoirs, pour ériger des messages inattendus.